États-Unis - L'équipe du Dr Chinnaiyan de l'université du Michigan a découvert une molécule présente dans les urines susceptible d'aider à diagnostiquer le cancer de la prostate

 L'analyse d'échantillons urinaires et sanguins de patients atteints du cancer de la prostate a permis de montrer une forte teneur de sarcosine dans leurs urines. Cet acide aminé est très présent chez 79 % des malades souffrant d'un cancer métastasé, chez 42 % des malades dont le diagnostic a été réalisé tôt, et absent chez les personnes saines.Cette découverte devrait permettre aux médecins de détecter le degré de dangerosité du cancer dont sont atteints leurs patients. Le Dr Chinnaiyan explique : « Beaucoup de patients sont aujourd'hui surtraités car les médecins ne savent pas quelles tumeurs seront de croissance lente ».Les chercheurs pensent que la sarcosine peut être un meilleur indicateur de la présence et de l'évolution de la maladie que le dosage du taux d'antigène prostatique spécifique (PSA) utilisé couramment dans le suivi des malades. Les tests doivent maintenant être validés à plus grande échelle avant le développement de médicaments à partir de cette molécule.

Source:

Maxisciences