200395746_001disney_logoWalt Disney bannit la cigarette de ses films. L'un des plus grands studios hollywoodien vient de décider de bannir la cigarette dans ses films.Le groupe américain a en effet annoncé mercredi que les prochains films produits sous son nom ne montreraient plus de gens en train de fumer, dans une lettre envoyée à un responsable du Congrès américain."L'entreprise Walt Disney s'est engagée (...) à décourager la description de gens en train de fumer dans ses films et à placer des messages d'intérêt public contre le tabac sur les DVD de tout futur film qui montrerait un usage de tabac", précise la société. Dans son courrier, le PDG du groupe Robert Iger "décourage la présence de fumeurs à l'écran dans les films Disney, Touchstone et Miramax", ces deux derniers studios étant des filiales du groupe produisant des films destinés à un public adulte.

Une longue histoire d'amour. Le mariage entre le tabac et le cinéma dure depuis les années 60 où on a assisté  à un "boom" de la présence de la cigarette dans les productions hollywoodiennes.Rares sont les films hollywoodines où l'usage du tabac est montré sous son vrai jourAu lieu de conduire à la dépendance, aux maladies et à la mort, fumer y est plutôt présenté comme une activité normale régulièrement adoptée par des personnages fortunés, attirants et puissants.

D'Hollywood à Bollywood.  Hollywood n'est malheureusement pas le seul promoteur du tabac au cinéma. Basée à Mumbaï, l'industrie cinématographique indienne communément appelée Bollywood, produit également des films à forte concentration nicotinique. Principalement orienté vers le marché asiatique, moyen-oriental et africain, Bollywood réalise plus de 800 films par année. Une récente étude de l'OMS portant sur 95 d'entre eux, tournés entre 1991 et 2002, conclut que le tabagisme figure dans plus de 75% des cas.

Le projet SmokeFreeFilms, lancé à l'Université de médecine de San Francisco, souligne pour sa part que la présence de plus en plus répandue du tabac dans les films " contribue à donner l'impression que la majorité des gens trouvent normal de fumer ou d'être victimes du tabagisme passif ". Un visionnage de 157 films produits aux Etats-unis en 2002 (ayant rapporté plus de 500 000 dollars) a pointé que les 3/4 d'entre eux mettaient en scène des fumeurs ou incluaient des plans montrant des paquets de cigarettes ou des publicités pour le tabac.

L'influence sur les jeunes. Qu'est ce qui se passe dans la tête d'un adolescent voyant sa star préférée fumer à l'écran? une étude menée aux États-Unis a montré que les adolescents non-fumeurs, dont les acteurs préférés fument à l'écran, adoptent 16 fois plus que les autres des attitudes positives à l'égard du tabac, et que 31% des adolescents qui ont vu plus de 150 scènes où l'on fume au cinéma, au théâtre, dans des vidéos ou à la télévision ont eux-mêmes expérimenté la cigarette contre 4% seulement des adolescents qui ont vu moins de 50 scènes.basic_instinct_2( Ici Sharon Stone dans Basic Instinct)
Et la jeunesse africaine? En l'absence d'études (comme d'habitude) sur le sujet en Afrique, nous pouvons affirmer sans risque de nous tromper que les jeunes africains aussi sont victimes de la trop grande visibilité de la cigarette à l'écran. La culture mondiale que tente d'imposer l'occident fait en sorte que quelque soit le continent les jeunes "copient" les attitudes des Brad Pitt, Sharon Stone, Bruce Willis et autres stars américaines. D'ailleurs, l'âge de la première cigarette est en net recul et en 2030 l'Afrique sera le continent où la cigarette fera le plus grand nombre de morts 6.000.000 contre 1,5 million pour l'occident. A quand la prise de conscience...peut être en 2030, j'espère bien que non.